Entretien différencié, la nature reprend ses droits en ville

Le temps des pelouses tondues à ras est bien révolu. La nature reprend ses droits !
Depuis trois ans déjà, le service des espaces verts de l’OPAC Saône-et-Loire pratique l’entretien différencié.
Les tontes sont plus espacées et l’usage des désherbants très limité. C’est meilleur pour la santé et l’environnement !

« Un espace sur lequel l’herbe pousse n’est pas pour autant abandonné, précise Daniel Cros, responsable des espaces verts, il est juste géré différemment ».

Cette nouvelle pratique est la recette d’un environnement plus sain et moins pollué pour les résidents à proximité des espaces verts ! Elle s’inscrit dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte qui restreint l’usage du glyphosate, un composant majeur des désherbants.

Redessiner le paysage urbain

Les pelouses retrouvent de la hauteur, les massifs reprennent des couleurs. « Dans les années 1960 à 1980, on faisait de grandes tâches de végétation, d’une seule et même espèce, se rappelle Daniel Cros. Aujourd’hui, on mélange les essences, de nouvelles espèces font donc leur apparition :

  • les cornouilliers dont les oiseaux raffolent des fruits,
  • les abélias qui fleurissent tout l’été,
  • les viburnum qui apportent une touche rose pâle à l’hiver…

Un paysage urbain plus naturel, pour le bien-être des citadins !

publié le 24 mai 2017
Articles récents
Déconfinement — Accueil adapté

Déconfinement — Accueil adapté

Dans le respect des règles sanitaires, des conditions particulières d’accueil ont été mises en place pour vous recevoir.

Lire la suite
À Chalon-sur-Saône, la réhabilitation des Prés Saint-Jean est terminée

À Chalon-sur-Saône, la réhabilitation des Prés Saint-Jean est terminée

La campagne de réhabilitation de 441 logements aux Prés Saint-Jean s’est achevée au mois d’octobre après 34 mois de travaux.

Lire la suite
Plantation de notre première mini-forêt urbaine

Plantation de notre première mini-forêt urbaine

L'OPAC Saône-et-Loire a planté au mois de novembre sa première mini-forêt urbaine de 400 arbres d'essences locales.

Lire la suite